Notre critique de Call of Duty: Black Ops 4

call of duty black ops iiii

Environ 3 ans après la sortie de Call of Duty: Black Ops 3, Activision et Treyarch reviennent à la charge avec Call of Duty: Black Ops 4. Même si sur le fond l’expérience demeure semblable, cette nouvelle mouture de l’une des séries les plus populaires a emprunté un virage marqué pour l’aspect multijoueurs. 

Effacer son passé

Autrefois, la série Call of Duty nous transportait dans les tranchées de la Seconde Guerre mondiale et nous plongeait au sein de ce terrible conflit. Le tout premier jeu était divisé en trois campagnes : celle des Américains, celle des Britanniques et enfin celle de l’ancienne Union Soviétique. Petit à petit, les développeurs se sont écartés de cette voie avec des campagnes de plus en plus anémiques, au point d’en arriver où nous en sommes aujourd’hui avec Call of Duty: Black Ops 4, soit l’absence totale d’un mode solo compétent.

Certains diront que ce n’est pas grave et ils ont sans doute raison : Activision n’a pas tardé à annoncer que le jeu a fracassé tous les records de vente en format numérique pour la société, éclipsant ainsi les bonnes performances de Destiny 2, par exemple. L’engouement est là, mais le prix à payer est élevé : aucune histoire pour venir cimenter les modes multijoueurs, ce qui exige que vous appréciez plus que tout coopérer ou combattre en ligne. Ce que la majorité des joueurs semble répondre par l’affirmative.

Blackout

Malgré une formule éprouvée pour cette série, Treyarch a testé plusieurs nouvelles idées dans Call of Duty: Black Ops 4. Cela ne veut pas dire pour autant que le jeu est original : c’est tout le contraire. Nous nous retrouvons plutôt avec un « best of » de ce qui est populaire en ligne, à commencer par la folie Battle Royale.

Si vous avez apprécié PlayerUnknown’s Battlegrounds (PUBG) ou Fortnite, le mode Blackout inclut dans le jeu vous étonnera. Avec la possibilité de piloter des hélicoptères, conduire des véhicules tout-terrain ou encore des camions, se déplacer sur la carte n’est pas un problème. Il y a certains éléments distinctifs par rapport à la compétition, par exemple la course aux caisses-mystères protégées par des zombies. Ces dernières renferment du butin d’exception que vous voudrez acquérir.

L’expérience dans Blackout, que ce soit en équipe ou seul, en est une satisfaisante. La conduite des différents moyens de transport n’est pas optimale, mais de toute façon les utiliser vous expose aux tirs nourris de vos adversaires. Il est préférable de se faire petit à mesure que la zone sécuritaire se referme. Le nombre de joueurs dans une partie est sensiblement le même que dans PUBG ou Fortnite (88 en solo et 100 en équipe). La verticalité de l’environnement est, à notre sens, un grand avantage de Blackout face à une compétition de plus en plus étoffée. Le mode vous occupera pendant de longues heures avec comme défaut principal un système de progression à la ramasse.

Rien de tel que de faire partie des 10 derniers survivants et ne rien recevoir ou presque pour ses efforts. Call of Duty récompense surtout les kills, ce qui est démotivant surtout pour un mode comme Blackout. L’expérience en équipe peut aussi s’avérer une vraie giffle : notre premier match Blackout à 4 s’est terminé en moins de 5 minutes parce que les soi-disant coéquipiers ont éliminé tous leurs amis…parce qu’ils le pouvaient. Sans pénalités pour ce genre de trolling, l’expérience d’un Battle Royale façon Call of Duty pourrait en aigrir plus d’un.

call of duty black ops 4 blackout

Zombies Ate My Neighbors

Le mode Zombies de Call of Duty: Black Ops 4 est un véritable bijou. Il nous rappelle un peu Left 4 Dead avec le même sentiment d’urgence. Que ce soit sur l’épave du Titanic ou dans une ancienne arène de gladiateurs, les niveaux sont variés et très détaillés.

Ce mode exige un travail d’équipe hors de l’ordinaire pour parvenir au bout des nombreuses vagues de zombies. Les niveaux sont divisés en plusieurs sections qu’il faut débloquer en dépensant ses points obtenus pour avoir dégommé du mort-vivant. Les différents personnages ont tous des habiletés spéciales, ce qui ajoute à la stratégie employée pour survivre.

Comme pour les autres modes, Zombies possède son système de progression unique pour améliorer votre arsenal ou vos pouvoirs avec des potions ou des talismans. Complet et addictif, ce mode vous en mettra plein la vue. Et ne pensez pas qu’il est facile de survivre : les zombies attaquent en groupe et seuls quelques coups sont nécessaires pour vous immobiliser. De là l’importance de coordonner ses actions sans jamais trop s’éloigner de ses pairs.

call of duty black ops 4 zombies

Deathmatch et compagnie

Call of Duty ne serait pas complet sans la présence de multiples modes multijoueurs. La variété est au rendez-vous avec des matchs à mort en équipe (TDM), Domination où il faut contrôler différents points chauds sur la carte (ou un seul dans le cas de Hardpoint), Search & Destroy avec sa pose de bombe et Heist où vous tentez de récupérer un butin pour à un point d’extraction. Ce mode en particulier est intéressant, car il imite à sa façon Counter-Strike en ce sens que vous avez de l’argent limité et devez acheter votre équipement au début de la ronde. Toujours comme le jeu de Valve, si vous mourrez vous attendez la ronde suivante avant de jouer. Un important changement de rythme par rapport aux modes plus classiques et leur action frénétique.

Il y a encore plus de façons de jouer dans Call of Duty: Black Ops 4. C’est peut-être là sa plus grande force : l’absence d’un mode solo désigné fait mal, mais les développeurs ont mis le paquet pour créer des expériences différentes avec le carcan de la série. Dans cette optique, les joueurs ont le choix parmi 10 spécialistes qu’il peuvent incarner dans la plupart des modes. Cette personnalisation est intéressante et ne cause pas de problème au niveau de l’équilibre des équipes. Les spécialistes possèdent tous une habileté spéciale, que ce soit poser une barricade (Ajax), utiliser un lance-grenades (Battery), déposer des munitions spéciales (Crash) et ainsi de suite.

Aux spécialistes s’ajoutent les classes ou comment vous allez vous préparer au combat. Vous pouvez choisir l’arsenal que vous préférez sur le terrain ou changer de tactique en cours de route. À noter qu’un changement majeur a été instauré avec Call of Duty: Black Ops 4 au niveau de la santé : elle ne se regénère plus, il faut plutôt utiliser un gadget qui vous soigne. Un peu plus réaliste quand même!

call of duty black ops 4 specialist

War, war never changes

Le nouveau jeu de Treyarch procurera des heures de plaisir aux fans d’une franchise qui connait toujours beaucoup de succès commercial. Toutefois, il est difficile de ne pas voir Call of Duty: Black Ops 4 comme un produit qui essaie de plaire à tout le monde. Le vide laissé par l’absence d’un mode solo est difficile à rationaliser, surtout avec le succès de jeux comme Spider-Man et Red Dead Redemption 2.

Call of Duty: Black Ops 4

8

Note globale

8.0/10

Nous avons aimé

  • Une tonne de contenu varié
  • Fluidité des combats
  • Les modes Zombies et Blackout

Nous avons moins aimé

  • Absence du mode solo
  • Peu original

À propos de Michaël Bertiaux

Rédacteur en chef de GAMERQC.COM

Voir tous les articles de Michaël Bertiaux →