Apex Legends : premières impressions

apex legends heroes

Cette semaine, la sortie du jeu Apex Legends a pris tout le monde par surprise. Après le succès de la série Titanfall, le studio Respawn Entertainment en remet avec son propre MOBA dans le même univers. Comme la mode est aux Battle Royale avec le succès monstre de Fortnite et PUBG, de plus en plus de développeurs tentent d’avoir leur part de ce lucratif gâteau.

D’emblée, je ne suis pas un grand fan de cette tendance. Les jeux en tant que service (anglais : GaaS) sont créés pour soutirer un maximum de fric de ce que l’on appelle les « whales », des joueurs vulnérables ou aisés (parfois les deux!) qui n’y penseront pas à deux fois avant de dépenser des sommes astronomiques pour des costumes, des armes spéciales, des accès anticipés, etc.

C’est donc avec beaucoup d’appréhension que j’ai accueilli l’arrivée d’Apex Legends, surtout en sachant que l’éditeur Electronic Arts est derrière ce projet. Le même éditeur qui a retiré les micro-transactions de Star Wars Battlefront II suite à l’ire des joueurs pour les réintroduire par la suite. Je voulais tout de même laisser la chance au coureur et j’ai approché Apex Legends en tentant de faire abstraction au maximum du pauvre historique d’EA en la matière.

Prémisse

Apex Legends est un jeu est de type Battle Royale, c’est-à-dire que vous êtes parachuté sur une île et devez survivre le plus longtemps possible. Vous faites partie d’une petite escouade de trois joueurs (seul mode disponible pour l’instant). Pour que l’action soit un peu mieux concentrée, le jeu est accompagné d’une mécanique qui punit les héros situés hors de la zone de sécurité. Si vous avez joué à Fortnite, c’est le même principe que la tempête qui engloutit petit à petit l’île. Au départ, vous devez trouver de l’équipement, car vous êtes dépourvu de tout objet.

Les éléments distinctifs

Apex Legends introduit quelques innovations par rapport aux jeux du même genre. J’ai apprécié l’idée de choisir un point de chute en équipe. Le « Jumpmaster » guide son équipe vers une zone qu’il a choisie, mais ses coéquipiers peuvent opter de le suivre ou non. C’est une décision tactique dès les premiers moments de la partie qui peut coûter cher quand nous sommes en présence d’un Jumpmaster inexpérimenté.

Une autre inclusion de qualité par rapport à Fortnite ou PUBG est un système de communication par ping. Avec ou sans micro, il est plus facile que jamais de communiquer en soulignant des points d’intérêt avec une seule touche. Par exemple, vous pouvez indiquer la présence d’un objet ou d’ennemis à votre équipe pour vous donner un avantage tactique sur le terrain.

Enfin, le système de loot dans Apex Legends est lui aussi digne de mention. Certaines zones sont associées à du meilleur butin, donc vous aurez à évaluer si affronter d’autres joueurs pour le contrôle de ces points chauds en vaut la peine. L’équipement récupéré est ajouté aux espaces libres dans votre sac à dos et les améliorations se greffent à votre équipement de façon naturelle sans avoir à pauser l’action.

Gameplay

Les deux premiers Titanfall figurent parmi les meilleurs FPS des dernières années malgré que vous pouvez retrouver le second opus sur les tablettes du Dollarama à 4 $. Je vais tout de suite y aller d’une mise en garde : Apex Legends ne réussit pas à reproduire le même gunplay efficace qui a fait la réputation de cette série. 

Cela étant dit, j’aime comment Respawn s’est attaqué au genre MOBA. Les 6 héros disponibles (+2 à débloquer pour un total de 8) de base sont pour la plupart bien balancés. Les archétypes communs sont bien présents, que ce soit DPS, Tank ou Support. Chaque héros possède une habileté passive, une habileté active avec un temps de recharge et un pouvoir ultime. Vous voudrez sans doute viser un équilibre et compter parmi vos rangs au moins un personnage de soutien comme Lifeline ou Gribraltar qui sont très utiles pour survivre, le premier pour recharger votre jauge de vie et le second, pour vous sauver des dégâts avec son énorme bulle protectrice.

Il est important de serrer sa formation, car un joueur seul est très vulnérable dans Apex Legends. Comme le seul mode disponible est en équipes de 3, si vous êtes mis K.O. par les adversaires et que votre équipe est éparpillée, vous serez éliminé en un temps record. Je considère l’action du jeu comme rapide et il m’est arrivé à de multiples reprises de mourir en moins de 5 minutes, d’une part en raison de mauvais choix tactiques et de l’autre, parce que je n’avais pas été en mesure de bien viser. Git gud, comme qui disent.

Du moment que vous sautez du transporteur à la course folle pour se trouver du butin viable, les premiers moments avec Apex Legends sont forts en adrénaline. Comme le jeu est nouveau pour tout le monde, il est difficile encore à ce stade d’évaluer quelles stratégies sont gagnantes. Il faut aussi compter un temps d’apprentissage avant de connaitre l’utilité de ses propres pouvoirs. Plusieurs subtilités s’ajoutent au portrait global et doivent être prises en compte, par exemple les glissades contrôlées, comment s’accrocher à un mur pour l’escalader, l’utilisation des ballons et ainsi de suite.

Une fois tous ces éléments pris en compte, je me suis retrouvé avec un jeu facile d’accès et difficile à maîtriser.

apex legends game

Technique

Je dois donner saluer Respawn pour l’aspect technique : j’ai rarement vu un jeu fonctionner aussi bien alors que plus de 10 millions de joueurs se sont connectés à ses serveurs en 72 heures. La plupart du temps, les premières moments sont accompagnés de nombreuses erreurs de connexion, de lag et d’autres inconvénients. Avec Apex Legends, l’expérience est fluide et sans accroc.

Côté performance, j’ai aussi été surpris. Pour ces premières impressions, j’ai testé le jeu sur un modèle de base PlayStation 4. Respawn vise les 60 FPS sur toutes les plateformes et j’ai bien senti que c’était bien près d’y arriver, mais que le modèle Pro serait plus apte à atteindre cette cible. Le studio a aussi confirmé que l’effet d’ombrage « ambiant occlusion » n’est offert que sur les consoles de mi-génération, soit la PlayStation 4 Pro et la Xbox One X. Côté qualité des textures, ces consoles ont également l’avantage, mais la différence n’est pas vraiment notable.

Selon une analyse récente, la console Xbox One sortirait gagnante du duel technique avec un min/max de 40/60 FPS alors que du côté de Sony, ces mêmes statistiques sont de 39/60. Pour la Xbox One X et la Pro, les moyennes sont de 59,19 et 59,33 FPS respectivement. Vous pouvez constater que c’est du pareil au même!

Appréciation globale

Mon temps de jeu avec Apex Legends a été, en un mot, remarquable. Pour une personne critique des genres Battle Royale, je me suis retrouvé scotché à mon écran à me dire « OK, juste une partie de plus avant d’arrêter » sans pour autant arrêter. J’ai obtenu ma première victoire après une quinzaine de parties, le temps de bien m’acclimater aux différentes mécaniques de jeu et trouver des coéquipiers assez habiles pour me tenir en vie!

Au contraire de jeux comme Overwatch, les habiletés ultimes ne dictent pas l’issue de la partie. Je crois que c’est un plus, l’emphase est plutôt sur les skills générauxPuisque le seul mode disponible est en trios, je conseille de trouver des amis, car Apex Legends est un jeu tactique avant tout. Pour cette raison, le système de communication par ping est une vraie révélation.

Je crois qu’un bel avenir se dessine pour le jeu de Respawn, surtout si la partie monétisation en reste aux éléments cosmétiques comme c’est le cas présentement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.